EnglishFrançaisEspañol

Alchimie 1

5 jours en résidentiel

Vivre l’expérience des 5 éléments au quotidien

man holding incandescent bulb

Les fondements de l’Alchimie, l’activation et l’intégration des 5 éléments,
équilibrés par les trois règnes.

Durant ce séminaire d’immersion de 5 jours, vous recevrez les fondements de l’Alchimiste avec l’activation et l’intégration des 5 éléments à l’intérieur, ainsi que la connexion et l’équilibre par les trois règnes végétal, minéral et animal.

Vous acquerriez les outils pouvant réguler et interagir avec les 5 éléments à l’intérieur de vous et à l’extérieur de vous.

Vous ferez l’expérience que l’alchimie, c’est avant tout s’embrasser soi-même, accepter ce qui est, être reconnaissant pour toutes ses expériences, et pardonner pour toutes les raisons.C’est dans cet équilibre que nous faisons l’expérience du point zéro, point de convergence.

Comme tous apprentissage cela requiert du temps , mais avec une pratique régulière des fondement de l’alchimie intérieure, en quelques mois vous pourrez être capable d’intégrer avec plus de clarté les éléments en vous…

Voici un bref extrait de ce que cela vous apport dans la vie courante: (tiré de mes propres expériences: Myrko)

  • Identifier plus rapidement les mouvement des éléments, le liens entre eux et vos émotions, sensations et pensée afin de les équilibrer pour ne plu vivres des débordements (tel que la colère, ou tout excès.)
  • Équilibrer la température ressentie de votre corps. (ne plus craindre le froid ou le chaud)
  • Une meilleure capacité a renforcer votre encrage, ou celui d’une personne ou d’un groupe
  • Alléger vos pensées lors de tourmente mentale ou hyperactivité.
  • Ressentir avec plus de présence et justesse les éléments qui vous entoure, la nature, les gens
  • L’univers est en constante recherche de l’équilibre, et vous aussi, ainsi une connaissance plus claire et expérimentée des éléments vont vous aider a retrouver cet équilibre universel.
  • Etre en reliance intérieur, et rester plus facilement dans le flow de la vie.

Nous sommes tous des alchimistes, nous vous invitons à en faire l’expérience.

Le premier séminaire du cursus d’enseignement de l’alchimie développé par Arnaud Colin.

Pendant le cours, le travail se fait en fonction de l’énergie du groupe. Le déroulement de la journée est canalisé et ponctué d’enseignements, de méditations, de connexion aux éléments primordiaux, de pratiques énergétiques …..

Les participants sont guidés vers une meilleure compréhension du fonctionnement énergétique dans les différentes dimensions.

Par ses canalisations directes et des exercices concrets, il guide les participants vers l’autonomie, par l’abandon des systèmes de croyances au profit de la présence consciente.

Ce stage est conduit par Arnaud Colin et/ou Myrko Federico en fonction de l’agenda de formation.

Tous ces stages sont résidentiels, il est demandé aux participants de rester sur place.

Un peut d’histoire

L’alchimie a longtemps été confondue avec l’occultisme, la magie et même la sorcellerie. Au mieux, on la réduisait à un ensemble de techniques artisanales préchimiques ayant pour objet la composition des teintures, la fabrication synthétique des gemmes et des métaux précieux. Au xixe siècle encore, Marcelin Berthelot ne voyait dans les opérations alchimiques que des expériences de chimie, dont l’objet principal était la recherche de la synthèse de l’or. Afin d’échapper aux enquêtes de police ou pour masquer leurs échecs, les alchimistes auraient usé d’un langage chiffré dont seuls les adeptes possédaient la clef. On en faisait ainsi soit des faux-monnayeurs soit des imposteurs. La découverte des textes alchimiques chinois, en particulier, est venue ruiner cette conception.

Ces erreurs d’interprétation des textes et cette méconnaissance des doctrines provenaient principalement des difficultés de déchiffrement du langage symbolique des alchimistes. En effet, la lecture de ces traités constituait, à dessein, une épreuve initiatique. Les maîtres ont voulu que leurs disciples mobilisent toutes leurs forces intellectuelles et spirituelles, claires et obscures, pour atteindre à l’illumination. Ceux-ci doivent s’arracher à leur temps et plus encore à eux-mêmes : oublier pour se souvenir. Ils doivent oublier pour retrouver. L’alchimiste a renoncé à la gloire, il devient anonyme. Il recrée et il tente de perfectionner par l’art ce qui a été créé avant lui et laissé imparfait par la nature.

L’alchimie, aussi bien que l’astrologie et la magie, doit être considérée comme une science traditionnelle. Elle doit être définie en fonction de ses rapports avec les structures et les valeurs des sociétés et des civilisations de type traditionnel, orientales et occidentales, antiques et médiévales où elle est née et où elle s’est développée. Il faut donc la considérer en fonction de ses propres critères et se garder de la réduire à nos systèmes.

L’alchimie ressemble à une science physico-chimique, mais elle est aussi et surtout une mystique expérimentale. Sa nature est à la fois matérielle et spirituelle, et elle observe principalement les relations entre la vie des métaux et l’âme universelle. Elle désire délivrer l’esprit par la matière et délivrer la matière par l’esprit. Par de nombreux aspects, elle s’apparente à l’art, mais à un art suprême : le traditionnel « Art d’Amour ». Elle propose à l’homme de triompher du temps ; elle est une recherche de l’absolu.

Cet extrait tiré de universalis. fr qui explique bien les mauvaises interprétation du mot ALCHIMIE au fil du temps

Prochains séminaire